Guide pour le trading des marchés latéraux

Les marchés latéraux, également connus sous le nom de marchés à range limité, se produisent lorsque les prix évoluent dans une fourchette raisonnablement stable sans former de tendance distincte pendant un certain temps. L'évolution des prix oscille plutôt dans une fourchette ou un canal horizontal, sans que ni les haussiers ni les baissiers ne prennent le contrôle des prix.

Cela signifie qu'il n'y a pas de tendance claire à la hausse ou à la baisse du prix. Au lieu de cela, le prix a tendance à aller et venir entre deux niveaux spécifiques, les niveaux de support et de résistance.

Les marchés latéraux peuvent frustrer les traders car ils offrent moins d'opportunités de réaliser des profits importants. Cependant, il est toujours possible de gagner de l'argent sur des marchés latéraux en adoptant la bonne approche.

Que vous soyez un trader expérimenté ou novice cherchant à élargir votre expérience de trading, comprendre comment trader efficacement sur des marchés latéraux peut vous permettre d'obtenir un succès constant.

Étapes pour trader sur des marchés latéraux

Le trading sur des marchés latéraux nécessite une approche différente de celle des marchés en tendance. En général, voici les étapes à suivre pour trader sur un marché latéral :

  • Identifiez le marché latéral. Pour ce faire, il suffit d'examiner les graphiques de prix et d'identifier les niveaux de support et de résistance horizontaux. Si le marché évolue dans une fourchette bien définie, il s'agit probablement d'une tendance latérale.
  • Définissez les niveaux de support et de résistance. Une fois que vous avez identifié la zone latérale, vous devez définir les fourchettes de prix supérieures et inférieures. Cela vous aidera à identifier les points d'entrée et de sortie de vos transactions. Les niveaux de support sont les prix auxquels les acheteurs sont susceptibles d'intervenir et d'empêcher le marché de baisser davantage, tandis que les niveaux de résistance sont les prix auxquels les vendeurs sont susceptibles d'intervenir et d'empêcher le marché de monter davantage.
  • Utilisez les indicateurs techniques. Les indicateurs techniques peuvent vous aider à identifier les points d'entrée et de sortie de vos transactions. Les bandes de Bollinger, les moyennes mobiles et l'indice de force relative (RSI) figurent parmi les indicateurs techniques les plus utilisés pour négocier des marchés latéraux.
  • Mettez en place un plan de gestion des risques. Quelles que soient les conditions de marché dans lesquelles vous opérez, il est essentiel de mettre en place un plan de gestion des risques. Cela vous aidera à limiter vos pertes dans le cas où une opération vous serait défavorable. Votre plan de gestion des risques doit inclure des éléments tels que les ordres stop-loss et le dimensionnement des positions.

Stratégie de trading dans les marchés latéraux

Cette stratégie est relativement facile à utiliser pour tout le monde. Cependant, avant d'utiliser cette stratégie, il y a plusieurs paramètres nécessaires auxquels les traders doivent prêter attention afin d'obtenir des résultats optimaux :

  • Paire : Les paires majeures sont préférées.
  • Périodes de temps : Tous les cadres temporels peuvent fonctionner.
  • Indicateurs : Indice de force relative (RSI)

Configuration de l'entrée

  • Identifiez les lignes de support et de résistance sur le graphique. Recherchez les zones où le prix a rebondi plusieurs fois dans le passé.
  • Utilisez l'indicateur RSI pour identifier les conditions de surachat et de survente.
  • Signal d'entrée à l'achat :
    • Le cours teste la ligne de support et ne parvient pas à la franchir.
    • L'indicateur RSI est en territoire survendu (inférieur à 30).
    • Entrez dans une position longue autour de la zone de rebond au niveau du support.
  • Signal d'entrée de vente :
    • Le cours teste la ligne de résistance et ne parvient pas à la dépasser.
    • L'indicateur RSI est en territoire suracheté (au-dessus de 70).
    • Entrez une position courte autour de la zone de rebond au niveau de la résistance.

Pour une compréhension plus précise, veuillez vous référer au graphique ci-dessous.

trading dans les marchés latéraux

Dans l'exemple ci-dessus, la paire USD/JPY connaît une tendance latérale, le cours rebondissant sur les zones de support et de résistance. L'indicateur RSI permet d'identifier les opportunités d'entrée lorsque le prix est suracheté ou survendu.

Stop Loss et Take Profit

Il est essentiel de définir des ordres "stop loss" et "take profit" pour toutes vos transactions, quelle que soit la tendance du marché. Cela vous permettra de limiter vos pertes et de protéger vos bénéfices. Une bonne règle de base consiste à utiliser un ratio risque/récompense de 1:2. Pour chaque pips que vous risquez sur une transaction, vous espérez faire deux pips de profit.

Par exemple, si vous placez un stop loss dix pips en dessous de votre prix d'entrée, vous devriez placer votre take profit 20 pips au-dessus de votre prix d'entrée. Vous obtiendrez ainsi un ratio risque/récompense de 1:2. Vous pouvez également utiliser d'autres méthodes pour fixer vos niveaux de stop loss et de take profit, comme le retracement de Fibonacci ou les points pivots.

Indicateurs pour le trading latéral

Outre le RSI, il existe des indicateurs capables d'identifier les conditions de surachat et de survente, les changements de dynamique et les contractions de la volatilité pour vous aider à trouver des opportunités de trading dans les marchés latéraux :

  • L'oscillateur stochastique : L'oscillateur stochastique est un indicateur de momentum qui compare le prix de clôture d'un titre à une fourchette de prix sur une période donnée. La sensibilité de l'oscillateur aux mouvements du marché est inversement proportionnelle à la période utilisée pour son calcul.
  • Bandes de Bollinger : Les bandes de Bollinger sont un indicateur de volatilité qui utilise une moyenne mobile (généralement la moyenne mobile simple sur 20 jours) et deux bandes d'écart-type tracées au-dessus et au-dessous de la moyenne mobile.
  • Indice directionnel moyen (ADX) : L'ADX est un indicateur non directionnel de la force de la tendance. Il est représenté par une ligne allant de 0 à 100, les valeurs les plus élevées indiquant une tendance plus forte.
  • Indice du canal des matières premières (CCI) : Le CCI est un indicateur d'analyse technique qui mesure le niveau de prix actuel par rapport à un niveau de prix moyen sur une période donnée. Le CCI est calculé comme le (prix actuel - prix moyen) divisé par l'écart moyen du prix sur la période donnée.
  • Indicateur William's Alligator. L'indicateur William's Alligator détecte les mouvements latéraux par le biais d'un flux de lignes latérales. Une tendance se forme si le flux se déplace dans la direction opposée. Toutefois, si les mouvements se chevauchent, cela signifie que le marché est en train de suivre une tendance latérale.

Conseils en cas de marché latéral

  • Utilisez de petites échelles de temps. Les marchés latéraux sont souvent caractérisés par une faible volatilité, ce qui rend difficile la réalisation de bénéfices sur des périodes plus longues. La négociation sur des périodes plus courtes, telles que 1 minute ou 5 minutes, peut vous donner plus d'opportunités de profiter des petits mouvements de prix.
  • Prenez des positions mineures. Pour anticiper les cassures défavorables qui sont généralement suivies d'une forte volatilité, il est essentiel de négocier avec des positions plus petites.
  • Soyez patient. Les marchés latéraux peuvent être ennuyeux et il peut être tentant d'effectuer des transactions impulsives. Cependant, il est essentiel d'être patient et d'attendre que les bonnes opportunités de trading se présentent.

Avantages et inconvénients du trading sur des marchés latéraux

Le trading sur des marchés latéraux, également connus sous le nom de marchés à fourchettes ou de marchés de consolidation, présente des avantages et des inconvénients.

Avantages :

  • Une volatilité plus faible. Les marchés latéraux se caractérisent par une volatilité plus faible, ce qui peut réduire le risque de pertes.
  • Plus d'opportunités de profiter des petits mouvements de prix. Les marchés latéraux présentent souvent des mouvements de prix plus faibles, ce qui offre davantage d'opportunités de tirer profit des petites variations de prix.
  • Il est plus facile d'identifier les opportunités de trading à l'aide d'indicateurs techniques. Les indicateurs techniques peuvent aider à identifier les opportunités de trading dans les marchés latéraux, car le prix se consolidera probablement à l'intérieur d'une fourchette bien définie.

Inconvénients :

  • Des profits potentiels plus faibles. Les marchés latéraux ont un potentiel de profit plus faible, car le prix n'évolue pas dans une direction claire.
  • Risques de breakout. Les marchés latéraux peuvent rendre plus difficile l'identification de la tendance, ce qui entraîne des pertes si le prix sort de la fourchette.
  • Plus de temps. Les marchés latéraux peuvent prendre plus de temps, les traders doivent donc être patients et attendre les bonnes opportunités de trading.

À qui s'adressent les marchés latéraux ?

Voici quelques types spécifiques de traders qui peuvent être bien adaptés au trading dans des conditions de marché latéral :

  • Les traders de range : Les traders de range recherchent des marchés évoluant dans une fourchette définie et cherchent à acheter aux niveaux de support et à vendre aux niveaux de résistance.
  • Day traders : Les day traders entrent et sortent généralement des transactions dans la même journée. Cela peut être un bon moyen de négocier des marchés latéraux, en permettant aux traders de tirer profit des mouvements de prix à court terme.
  • Swing traders : Les swing traders attendent généralement les opportunités autour des plus hauts et des plus bas. Étant donné que le prix forme des hauts et des bas relativement constants au cours d'un marché latéral, les swing traders peuvent lire les signaux beaucoup plus facilement.
  • Traders d'options : Les traders d'options peuvent utiliser diverses stratégies pour tirer profit des marchés latéraux. Par exemple, ils peuvent acheter des straddles ou des strangles, qui sont des stratégies d'options qui profitent lorsque le marché évolue dans une certaine fourchette.

En conclusion, les marchés latéraux peuvent être difficiles à négocier, mais rentables si vous avez la bonne stratégie. Les traders ayant une bonne compréhension de l'analyse technique peuvent identifier les niveaux de support et de résistance et d'autres modèles techniques afin de tirer profit d'un marché fluctuant.

BrokersPlateformesDépôt minimumSite officiel
AvaTradeMetaTrader 4 et 5100 €Visitez AvaTrade
Admiral MarketsMetaTrader 4 et 5200 €Visitez Admiral Markets
XTBxStation 51 €Visitez XTB
PepperstoneMetaTrader 4 et 5
cTrader, TradingView
200 €Visitez Pepperstone
ActivTradeMetaTrader 4 et 5
ActivTrader, TradingView
100 €Visitez ActivTrade
IGIG, ProRealTime,
MT4, L2 Dealer
300 €Visitez le broker IG
Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent).